QUI SOMMES-NOUS ?

UNE ASSOCIATION UNIQUE EN SON GENRE !

L´AN2V n´a pas de concurrent. La spécificité de notre structure vient du fait qu’elle associe à la fois « la demande » constituée d´utilisateurs publics et privés, et des entreprises qui offrent des produits ou des services dans le domaine des technologies de sûreté.
De fait, l’AN2V se distingue des groupements, des fédérations ou syndicats qui ne fédèrent que l´offre. Elle est également différente des associations d´utilisateurs… Cette confrontation des deux points de vue fait la richesse de nos échanges

UNE ASSOCIATION EN DÉVELOPPEMENT CONSTANT

La meilleure preuve de l´utilité de notre association est son audience croissante ; elle compte aujourd’hui 140 membres industriels qui cotisent et financent ainsi nos activités.
Par ailleurs, près de 3 000 personnes représentant la de- mande et les institutions concernées, participent de diverses manières à nos travaux ; commande de nos ouvrages, participation à nos réunions, groupes de travail…  

UNE ASSOCIATION FONDÉE EN 2004 POUR FÉDÉRER LES VILLES ÉQUIPÉES EN VIDÉOSURVEILLANCE

L' AN2V est association loi 1901, fondée en 2004 par Dominique LEGRAND pour répondre à un besoin de mutualisation des expériences dans le domaine des technologies de sûreté.
À cette époque, la vidéoprotection que l’on appelait encore « vidéosurveillance », n’était pas encore structurée, et beaucoup d’utilisateurs ressentaient alors le besoin de pouvoir échanger sur les problématiques auxquelles ils étaient confrontés dans le cadre de leurs déploiements.
Une association des villes vidéosurveillées  est créée, regroupant une cinquantaine de collectivités et d’entreprises fournissant des technologies de sûreté.

UNE ÉVOLUTION DE NOS TRAVAUX MATÉRIALISÉE PAR UNE MODIFICATION DES STATUTS EN 2011

Dédiée à l’origine aux collectivités déployant de la vidéosurveillance, l´AN2V va évoluer significativement en devenant, en 2011, l’association nationale de la vidéoprotection.
L´acronyme AN2V, désormais bien identifié, est conservé.
Cette évolution a permis de prendre en compte le remplacement de la notion de « vidéosphère- lance » par celle de « vidéoprotection ». Elle a surtout matérialisé une évolution des travaux de notre association ; dédiés à l´origine aux villes, nos travaux intéressaient de nombreux utilisateurs installant des caméras dans des contextes très variés ; bailleurs sociaux, musées, banques, commerce, transports publics…

UNE ASSOCIATION NEUTRE ET INDÉPENDANTE

L' AN2V ne bénéficie d´aucun financement public. L´association est attachée à offrir une vision globale et objective de l´offre technologique proposée sur le marché. Si elle est partiellement financée par les entreprises, l´association n´a pas vocation à promouvoir une solution au détriment d´une autre. Le nombre et la diversité de ses membres sont un gage de neutralité.

NORMALISATION ET CERTIFICATION

L´AN2V participe régulièrement à des travaux de normalisation, de certification et de façon plus générale à la réflexion sur l´organisation de la vidéoprotection et de la sûreté électronique en général en France, au travers de nombreux partenariats. Elle est régulièrement sollicitée pour apporter son expertise (presse, institutions...).